fleur pellerinSimon Sutour interroge  Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, sur les futures mesures de réorganisation à La Poste, lesquelles pourraient se traduire par des suppressions d’emplois et des fermetures de sites. La future réorganisation prévue dans le projet de territorialité et décentralisation inquiète et apparaît pour les salariés comme brutale. De plus, la généralisation des objectifs de rentabilité financière à court terme semble se traduire par une souffrance et un stress croissants au sein de l’entreprise. Il est important que les 240 000 salariés de La Poste soient confortés dans leur mission. Il est également nécessaire que La Poste puisse continuer à remplir ses missions de service public sur l’ensemble du territoire.
C’est pourquoi, cette éventuelle réorganisation de l’acheminement et la distribution du courrier doit se faire dans la concertation avec les partenaires sociaux afin que des solutions soient trouvées pour préserver les emplois et les établissements postaux existants.
Dans l’attente des préconisations de ce projet de restructuration, il souhaiterait connaître la position du Gouvernement sur ce sujet.