M. Simon Sutour interroge M. le ministre de l’intérieur sur l’avenir des manadiers, éleveurs de taureaux de Camargue présents sur les départements du Gard, mais également dans l’Hérault, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

En effet, les compagnies d’assurance ont pour projet imminent de modifier de manière substantielle les cotisations des propriétaires de bétail. Cette forte hausse, si elle se confirmait, causerait à terme la fin de toute activité taurine.

Si cette mesure est mise en application, ce sera la disparition de l’essentiel des élevages de taureaux et des manadiers. La Camargue compte 160 manades, et leur activité génère un chiffre d’affaires de 26 M€.

De plus, le taureau et le cheval de Camargue sont le symbole de nombreux territoires au-delà de la seule Camargue, et la population y est extrêmement attachée et est à juste titre très inquiète.

C’est pourquoi il lui demande que le Gouvernement mette tout en œuvre pour protéger les manadiers afin de préserver une tradition qui, en plus d’être magnifique, rassemble unanimement un territoire si durement touché par une crise économique et sociale depuis de nombreuses années.

Question : Avenir des manadiers