touraineSimon Sutour attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l’épuisement professionnel chez les soignants.
Soigner et accompagner des personnes fragilisées par la maladie, des résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), des personnes en soins palliatifs, est un métier difficile qui demande une forte implication personnelle. En outre, les soignants exercent leur métier dans des conditions de travail difficiles et un environnement complexe ou s’entrecroisent des pouvoirs explicites et implicites. C’est pour cette raison que les directeurs de ces établissements sanitaires et sociaux ont un rôle important à jouer pour aider ces professionnels.
Trop souvent les chefs d’établissements sont soit trop occupés par d’autres problématiques de gestion soit maintiennent un management beaucoup trop musclé qui, en plus de la charge de travail, engendre un stress inutile et a des conséquences sur la qualité des soins.
Il demande au Gouvernement si une vrai politique de prévention du risque d’épuisement professionnel en vue de réduire la pénibilité à la fois physique et psychologique des salariés de ce secteur d’activité est envisagé.