Simon Sutour et  Jean-Pierre Sueur , présidents PS des Affaires européennes et de la commission des Lois au Sénat , ont affiché mardi leur ferme opposition au cumul des mandats.

.

« Il est faux de dire qu’une réélection d’un sénateur sans mandat local est plus difficile », déclare  Simon Sutour. « J’en suis l’exemple vivant, exerçant le seul mandat de sénateur et ayant été réélu en 2008 avec le score le plus élevé face à deux maires des villes les plus importantes du département du Gard, Nîmes et Alès, également présidents d’agglomération »

« Je n’ai jamais eu d’autres mandats électifs et en plus j’ai été élu au scrutin uninominal et pas au scrutin de liste ».

Pour Simon Sutour, « c’est un atout de pouvoir consacrer tout son temps à sa fonction et les grands élus le savent ». « Il n’y a qu’en France où on estime qu’un seul homme peut exercer tant de fonctions ».

Simon Sutour estime toutefois qu’il ne faut pas mettre toutes les communes sur le même plan, notamment les petites communes, et qu’un seuil pourrait permettre aux petits maires d’être parlementaire. Cependant sur les grands exécutifs, cela  paraît indispensable .

http://simonsutour.fr/simon-sutour-signe-lappel-aux-parlementaires-pour-le-respect-du-non-cumul-des-mandats/